Retour sur Résidence : Cie BÊSTÎA

« Les Barrières que l’on se crée sont nos pires ennemis », une déclaration du metteur en scène Wilmer Marquez qui vient tout dire sur ce spectacle ou la virtuosité est le maitre mot. Mais l’auteur vient nous questionner sur les différentes natures de celles-ci. Elles peuvent paraitre irréversibles, comme les restrictions naturelles que nous imposent le corps ou bien les lois de la géographie. Il y a aussi celles que l’esprit s’invente pour nous empêcher d’avancer… Mais si une barrière était plus globalement une contrainte ? Les contraintes ne sont elles pas un vecteur, un chemin balisé pour y voir plus clair ou qui ne demande qu’à être transcendé ?