Terces – Résidence

Johann Le Guillerm | Cirque Ici

Cirque | Tout public
LE CUBE CIRQUE
lundi 25 mai | 16H00
vendredi 10 juillet | 16H00

RÉSIDENCE DU 25 MAI AU 10 JUILLET

Johann Le Guillerm est un artiste inclassable, que l’Agora accueille depuis son premier spectacle « Où ça ? » en 1998. Depuis 2001, il est engagé dans un projet de recherche, « Attraction », qui interroge l’équilibre, les formes, les points de vue, le mouvement, l’impermanence … « Terces » est l’acte III de ce spectacle en constante évolution, dans lequel l’artiste évolue seul en scène. 

 

Terces, anacycle de secret, du verbe tercer : labourer la terre pour la 3ème fois. Dans ce nouvel opus, des figures ou numéros connus forment les strates d’une mémoire, comme un paysage a priori familier, mais confronté à de nouvelles perturbations qui en permettent une lecture inédite. Des agencements prennent vie, s’exposent dans des objets sans technologies. Ces formes de vie à énergie poétique ou utopique viendront déstabiliser nos repères et autres évidences supposées auxquels oeuvre Johann Le Guillerm depuis 20 ans.
Entre cabinet de curiosité et cirque d’objets, Terces est un laboratoire à vue où l’homme se projette pour faire trace d’une pensée qui se concentre dans l’essentiel, se cristallise dans une matière.
Terces est un livre ouvert sur un monde de perceptions et d’expériences qui se donne à voir comme une paréidolie, quand soudain parce qu’on le regarde, un nuage s’impose à chacun comme un homme ou un animal…

 

Johann Le Guillerm

Artiste venu du cirque, Johann Le Guillerm s’est formé au Centre National des Arts du Cirque. Il créé en 1994, sa propre compagnie Cirque ici et un premier spectacle solo, Où ça ?, qui tournera cinq ans à travers le monde. Le travail de Johann Le Guillerm a été récompensé par le Grand Prix National du Cirque (1996), le Prix des Arts du Cirque SACD (2005) et le Grand Prix SACD (2017) pour l’ensemble de son travail. Après un tour du monde au cours duquel il se confronte aux déséquilibres de mondes handicapés, traumatisés et autarciques, il s’engage en 2001 dans le projet Attraction, projet de recherche qui interroge l’équilibre, les formes, les points de vue, le mouvement et l’impermanence et se matérialise dans des formes variées : objets, spectacles, sculptures, performances… Il crée sous chapiteau, en salle, pour l’espace public, à l’échelle de villes entières et propose des œuvres collaboratives. L’artiste se définit comme praticien de l’espace des points de vue.

Depuis 2011, Johann Le Guillerm est soutenu et accueilli par la Mairie de Paris en résidence de recherche au Jardin d’Agronomie Tropicale – Paris.

Crédit photo:
Photo paysage: ©Philippe Cibille
Photo portrait: ©Grégoire Korganow

Distribution

Revue de Presse :